J-3 : ouverture des sacoches et présentation du matériel

Le départ approchant, il est grand temps de vous en dire plus sur l’organisation d’un tel voyage, non pas en tant que salarié (comme l’a fait Antoine dans le dernier article : les conséquences pour une entreprise) mais en tant que cyclotouriste. A vélo, tout ce qu'on emmène, il faut le porter ! Il faut donc réfléchir à deux fois avant de glisser dans son sac quelque-chose-qui-pourrait-servir-au-cas-où. Comme devant le coffre d'une voiture au moment de partir en vacances, il faut faire des choix. J’ai donc droit à quelques kilos, répartis dans 2 sacoches de 20L et un sac à dos. Voici ce que j’emmène avec moi. 

Présentation du matériel

Photos & vidéos

Ordinateur, caméras, appareils photos et accessoires. Ce sera le plus lourd et le plus encombrant mais c'est le minimum à emporter pour ramener quelques souvenirs et pour vous faire vivre l’aventure en allant. Ce matériel prendra de la place mais tiendra dans le sac à dos. Pour ne pas tomber en panne d'appareil photos ou de caméra, j'ai aussi prévu une batterie USB de secours. J’ai donc fait impasse sur tout le matériel de bivouac et de cuisine. Ce ne sera donc pas une balade basée sur la débrouille et le camping sauvage. J'aurais d'ailleurs peut être la chance d'être hébergé. 

La garde-robe

Il y a un minimum de vêtements obligatoires à prévoir pour rouler par tous les temps. Pour lutter contre la pluie : un k-way et un pantalon étanche. Pour faire face aux tempêtes de sable au vent : un buff, des gants et des lunettes. Pour se protéger du soleil: de la crème solaire ! A cela, il faut ajouter la tenue de base du cycliste : le fameux collant de cycliste (en salopette svp), le classique marcel de sport ainsi que le casque ! A cela Il faut ajouter une tenue propre pour le soir. Tout cela occupera une sacoche ! 

Les petits plus

En vélo, la panne de moteur est improbable. Quant bien le moteur serait assimilé à mes jambes, la panne pourrait se résoudre assez facilement en rentrant dans une boulangerie ou en faisant une sieste au pied d’un arbre. Il faut quand même pouvoir faire face aux divers soucis mécaniques : réparer un pneu, resserrer une vis ou graisser la chaine. Tout cela nécessite quelques outils et donc quelques grammes supplémentaires. Je ne peux pas faire impasse non plus sur une trousse de toilette, une petite pharmacie, quelques goodies et un minimum de nourriture. Et voila comment remplir une 2e sacoche ! 

Le plus important : le vélo

Sans lui, je perds mon grade de cyclotouriste. C’est avec un VTT que je vais sillonner les routes. Pour devenir confortable et faire de grandes balades sur le bitume, ce VTT a subi quelques transformations : des pneus slick (gonflés à 3 bars), un porte-bagages, deux sacoches étanches et quelques astuces pour fixer le tout (je vous dirai comment adapter un vtt en vélo de cyclo dans un prochain billet). Le porte-carte est fixé sur le guidon et la série de cartes sur laquelle j’ai tracé mon itinéraire est protégée dans une pochette plastique. Aucune excuse si je me perds en arrivant chez vous ! 

Pour l'heure, je vous donne rendez-vous dimanche soir pour vous présenter le site de Marcello, premier utilisateur qui m'accueille à Bruxelles. Si vous aviez l'intention de profiter du soleil et de faire un bout de chemin à vélo avec moi, n'hésitez pas à me le faire savoir !

Suppport itinérant 2013

préparation parcours

Commentaires (5)

Agnès

Hello
Très belle initiative et quel courage!!!Mais il faudrait ête plusieurs pour parcourir la France à vélo!!
J'ai besoin d'aide pour faire fonctionner mon site correctement donc si tu passes par l'alsace, sur les hauteurs d'Orbey, (magnifiques paysages sa vaut le détour) n'hésite pas à t'arrêter chez nous!!!
Je t'envoie énergie et vitalité pour mener à bien ta mission!!
Agnès

tania

j'aimerai bien que tu vienne me voire pour maider si tu dois faire la trourner vers le sud mareille ect .. conaact moi

Répar'ordi34
  • 3. Répar'ordi34 (site web) | 20/08/2013

Superbe initiative Jérémy ! Et le coté "éco" de la balade en vélo est extra. J'aimerai bien te voir passer par chez moi...(sud de la France)
Bonne route et heureuse rencontre

Priou yvon

Je vous (t)'attejnds tout prés de Poitiers, ou, sur le bord de la route,( j'irais en vélo), pour remercier toute l'équipe, qui m'a permis d'avoir sur mes sites d'informations +de 17000 visiteurs depuis 2011
Un internaude de 72 ans qui ne savais rien de l'informatique (retraité exploitant agricole)

commere
  • 5. commere | 16/08/2013

Bon courage jerem
A dimanche pour le départ.

Ajouter un commentaire